Force physique et yoga ; Y a-t-il incompatibilité ?

Les préjugés sur le yoga sont encore nombreux et voudraient, entre autres choses, assimiler la pratique du yoga uniquement avec la détente et la méditation, le reléguant à une pratique peu exigeante. Combien de non-pratiquants savent en effet que l’objectif du yoga est, au contraire, d’acquérir la force physique importante (et psychique) qui nous permettra de rester de longs moments en posture immobile afin, par exemple, de méditer sans ressentir de douleur ?

Pour cela, la pratique du yoga en studio ou en salle se concentre en général sur les Asanas, c’est-à-dire la réalisation de postures codifiées il y a plusieurs milliers d’années et remis ‘à la mode’ au XXieme siècle par la recherche d’alignements plus précis. Or les Asanas sont précisément l’aspect du yoga qui concerne essentiellement le corps physique, son contrôle et son bon fonctionnement. Allier souplesse et force physique sont nécessaires afin de réaliser ces postures. Plus le yoga est dit dynamique (Llyengar, Vinyasa ou Ashtanga) et plus les exigences physiques sont élevées.

Les postures de yoga ne sont pas à la portée de tout le monde ; il faut de la force et de la sagesse. La sagesse pour ne pas tenter une posture que notre corps ne peut pas réaliser. La force pour ne pas être en tension. En allant travailler les muscles profonds du corps, ceux qui se situent à proximité des articulations notamment et sont responsables de notre posture, le yoga nous aide à acquérir de la force sans développer le coté visible et ‘gonflette’ que d’autres activités développent via le travail des muscles dits ‘superficiels’. Ainsi, la force développée par un corps de yogi sera souvent supérieure à celle d’une personne en apparence ‘musclée’. D’ailleurs la plupart des adeptes de la culture physique traditionnelle qui essayent une séance de yoga Vinyasa une première fois sont surpris de ne pas tenir pas le coup ! Ils se pensaient forts et soudain réalisent que leurs muscles profonds ne parviennent pas à supporter le poids de leur propre corps. Ils tournent la tête et voient une femme longiligne qui réalise parfaitement la posture.

L’essentiel, souvent, ne se voie pas !

Force physique et yoga ; Y a-t-il incompatibilité ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *